Christophoros Liondakis – Promenades dans Athènes…

[…] Omonia matin et soir, où ceux qui ont un toit et ceux qui n’en ont pas, travailleurs, chômeurs et émigrés tous ensemble se rencontrent, animés par des curiosités communes. Ballade au coucher du soleil dans le centre qui se vide. Les émigrés déambulent, leur peur soigneusement cachée, persistent à sourire malgré la misère et le désespoir. Ils blaguent entre eux et provoquent les gens pressés et ceux qui semblent être bien installés. Marchandises multicolores étalées sur les trottoirs pollués donnent l’illusion de parterres fleuris. Serrés les uns contre les autres sur les bancs publics tachés, ils trompent leur soif et leur faim en ironisant sur la crise économique. La nuit avance, la fraîcheur aussi, les pas et les gestes s’enhardissent. Le pas suspendu des accros et des SDF qui insistent, sans espoir, «insolent » espoir ainsi appelé par Pindare.

Le jour se lève. Et dans les parcs légèrement humides de rosée, la mince végétation qui subsiste.
Jeunes et vieux, dans une coexistence ponctuée de mouvement et d’immobilité.

[…] L’éblouissante lumière de midi fait apparaître en bas-reliefs les bleus de la ville, mais aussi les bleus et les blessures de l’âme humaine. Leur monde intérieur s’offre pour un bref instant et parfois si tu en saisis un éclat.

L’Acropole sous la pleine lune et les monuments à travers les jeux d’ombres se devinent et prennent vie. Ce sont les sons venant de la rue Aéropagitou et du théâtre Hérode Atticus qui font l’unité et la continuité dans le temps. Tu peux descendre vers les Colonnes sans traverser l’unique partie apparente de l’Ilisos. Après des tours et des détours, tu te rafraîchis dans la cour de Samaritidos. Autrefois lieu de culte d’Agroteras. C’est ici, paraît-il, que Socrate a dialogué avec Phaidros au sujet de l’amour et du beau. Souvenirs anciens et souvenirs d’hier, souvenirs vivant toujours et d’autres en partie effacés.

Promenades dans Athènes, Christophoros Liondakis. Traduit du grec par Hélène Belleville

Pour retrouver le livre : site de la librairie Desmos

< retour aux articles