Téhéran 1979-2009

[…] Le système, uniquement préoccupé par sa propre conservation et fragilisé par des divisions internes entre mollahs fondamentalistes et réformateurs, se retrouve alors devant une situation prérévolutionnaire. Les manifestants ont d’ailleurs initialement recyclé des slogans de la révolution de 1979 comme “Union, combat, victoire” ou le fameux “Allah Akbar” (Dieu est grand). “Dans mon roman, je raconte que les gens criaient sur les toits “Allah Akbar” en 1979. Aujourd’hui, je trouve les mêmes scènes en vidéo sur YouTube. Mais crier “Allah Akbar” contre une théocratie, c’est autrement plus significatif que contre un régime impérial”, nuance Sorour Kasmaï.

Bahman Jalali, Image of Imagination

in Iran, la révolte vue par des artistes
Alors que les élections présidentielles ont instauré un climat insurrectionnel, des artistes témoignent. Ecrivains ou cinéastes, à Téhéran ou contraints à l’exil, ils livrent une vision contrastée mais lucide d’un pays qu’ils n’ont jamais connu en paix.
Les Inrockuptibles,  6 juillet 2009

< retour aux articles